14 juillet 2009

116. Chaos

Marge ne savait plus quoi faire, quoi dire, où lancer son corps paniqué. Tout autour d'elle ne lui apparaissait que chaos, pleurs d'enfants et cris de bêtes apeurées. Elle courait en tous sens, à bout de souffle, cherchant une issue... Mais on ne s'échappe pas si facilement d'une foire agricole.


*


marée montante
la peur
l'écume des tempes


*


« Je ne comprends toujours pas pourquoi Henriette s'obstine à m'éviter... », murmure cet homme, en rotant l'ail, à son collègue de bureau.

3 commentaires:

  1. Ah, ces foires agricoles...

    Un bon ami à moi, M. Montgomery, m'a déjà raconté une anecdote rigolote à ce sujet.

    L'ami Frank.

    RépondreSupprimer
  2. Vraiment génial; tu m'as eu avec ta foire agricole!!

    En tout cas, tu maîtrises vraiment l'art du fragment; celui-ci, d'ailleurs, me semble respecter l'esthétique de la nouvelle. Je suis émerveillée...

    The couz

    RépondreSupprimer
  3. Vive l'éclatement!

    Et les foires agricoles!

    RépondreSupprimer