15 février 2010

300. Saint-Valentin

Marge a passé une superbe Saint-Valentin... Non seulement le vendeur de pot de l'appartement d'à côté a accueilli des clients toute la journée (bang bang les portes) et la voisine d'au-dessus, complètement bourrée, a vomi sur la rambarde et une portion des marches de la cage d'escaliers, mais la voisine du dessous a pleuré dans ses toilettes une bonne partie de la soirée avant que son conjoint ne parvienne à la raisonner et la faire sortir de là, au grand plaisir de Marge essayant de se détendre dans son bain moussant... Fort heureusement, Marge n'a pas oublié de se faire livrer un bouquet de roses, ce qui a sauvé la soirée...


*


La devise de Marge, parce qu'il en faut bien une :
pour une naïveté consciente.

1 commentaire:

  1. Excellente devise! Marge devrait en faire une mode.

    L'ami Frank.

    RépondreSupprimer