7 avril 2013

780. Rêve d'heure

*


Souvent j'ai ce désir d'une heure venant me prendre
Une heure de grande tante angélique au sourire discret
Heure qui m'ingénuflexionnera tout doux un secret
Celui d'être là comme il se doit, juste là au lieu d'attendre.

Très TOI, j'ai ce désir d'une amie éternelle
D'une heure d'amitié dans la raison la plus tard du jour
Qui me sauvera de l'heure d'avant, où je veillais à rebours
Et où j'absentais le très MOI et je construisais ailleurs des ciels.

Qui me prendra la gorge à main de mots qui est la tienne
Et me chuchotera des conseils
Avec l'inflexion d'une voix musicienne.

Et pour l'heure, je saurai, si je dois suivre mes pieds
Avec ton temps, tes amuseries et tes museries 
Ou si je dois encore travailler à faire du passé une masse compacte et figée.


*

Aucun commentaire:

Publier un commentaire